Comment lutter contre la fatigue hivernale avec les plantes adaptogènes

Neige, vague de froid… on est gâtés en ce moment, non? L’hiver est long dans notre pays c’est vrai et parfois vous vous sentez peut-être fatigués, un peu moroses aussi? Peut-être même que vous avez déjà connu la dépression hivernale.

C’est bien normal de ressentir moins de vitalité en hiver qu’en été, c’est dû à la baisse de luminosité. Lorsque le soleil se couche, notre corps nous envoie un signal pour aller dormir, mais qui va dormir à 17h? Personne et c’est pour ça que la baisse de luminosité a un effet direct sur l’équilibre de notre horloge interne, notre système est perturbé.

Le problème c’est que lorsque l’on est fatigué, on tombe plus souvent malade. Alors comment lutter naturellement contre la fatigue hivernale ?

Il y a deux ans, j’ai découvert le pouvoir des plantes adaptogènes en discutant avec une naturopathe. Je me sentais vraiment à plat, sans énergie et je ne voulais pas prendre les fameux cachets de vitamine C tout simplement parce que ça ne fonctionne pas sur moi. Sur les conseils de cette naturopathe, j’ai essayé la cure de ginseng qui est une plante adaptogène et j’ai retrouvé mon énergie au bout de 21 jours.

Les lignes qui vont suivre vous en disent un peu plus sur les plantes adaptogènes et leurs bienfaits si vous voulez vous aussi regagner en vitalité et lutter contre la fatigue hivernale.

Qu’est-ce qu’une plante adaptogène et quels sont ses bienfaits?

De manière générale, les plantes adaptogènes renforcent la résistance de l’organisme et l’aide à lutter contre les différents types de stress et de fatigue. Elles sont appelées adaptogènes parce qu’elles sont capables d’adapter leurs fonctions selon les besoins de notre corps.

Ainsi, elle permettent d’améliorer la capacité des cellules à accumuler plus d’énergie, elles aident les cellules à se débarrasser des déchets toxiques et soutient les fonctions surrénaliennes (agit directement contre le stress).

Quelques exemples de plantes adaptogènes:

  • Le Ginseng
  • La Rhodiole
  • L’Ashwagandha
  • Le Griffonia
  • L’Eleutherocoque

Quelle plante choisir et comment la consommer?

Je vous conseille d’opter pour le ginseng que vous trouverez très facilement dans les supermarchés bio ou sur Internet. Si vous vous sentez vraiment à plat, vous pouvez y associer d’autres actifs (Echinacée, pépins de pamplemousse, gelée royale). Cette option vous permet de lutter contre la fatigue mais aussi de booster votre système immunitaire pour éviter de tomber malade.

Vous les trouverez sous la forme d’ampoules à prendre une fois par jour pendant 21 jours, le matin de préférence. Si vous êtes toujours fatigués après les 21 jours, vous pouvez faire une pause de 10 jours et reprendre 21 jours de cure.

Attention, les plantes adaptogènes sont déconseillées pour les femmes enceintes. N’hésitez pas à demander conseil à votre naturopathe. Vous n’en avez pas? Sachez que dans les magasins bio, dans le rayon santé/beauté, des naturopathes sont présentes pour vous dispenser leurs précieux conseils.

Les plantes adaptogènes ne suffisent pas…

La cure de ginseng peut vous apporter un véritable coup de fouet à condition de ne pas négliger votre hygiène de vie. Voici donc quelques conseils supplémentaires pour lutter contre la fatigue hivernale :

  • Dormir suffisamment: la cure de ginseng ne remplacera jamais une bonne nuit de sommeil. N’oubliez pas qu’un adulte a besoin de 7h de sommeil par nuit et si vous êtes un(e) bon(ne) dormeur(se) il y a fort à parier que vous ayez besoin de plus d’heures de sommeil pour recharger les batteries. Personnellement, en hiver je n’hésite pas à aller me coucher plus tôt tout simplement parce que mon corps le réclame et même si je ne dors pas forcément plus tôt, je m’accorde du temps dans mon lit pour une activité calme et sans écran (lecture, dessin, écriture…).
  • Ne pas négliger son alimentation: le meilleur moyen de savoir quoi manger pour aider au mieux votre organisme est de manger de saison. Et oui la nature est bien faite, elle nous donne ce dont notre corps a besoin au bon moment. Manger de saison c’est donc s’assurer de donner les bons oligo-éléments et nutriments à son organisme.
  • Pratiquer une activité en plein air: contrairement à ce que l’on pense, rester chez soi avec le chauffage au maximum et couvert(e) jusqu’au cou n’est pas forcément la bonne solution. Votre corps a besoin de s’oxygéner et la pratique d’une activité sportive en plein air boostera vos défenses immunitaires et vous évitera de tomber malade au premier coup de froid.

Finalement, la cure de ginseng est très efficace mais peut mettre du temps à fonctionner comme la plupart des remèdes naturels. Il faut donc vous armer de patience mais tenez bon car ça fonctionne vraiment! Personnellement quand j’ai commencé à me soigner avec des remèdes naturels (lire aussi: Comment soigner un rhume: 3 remèdes naturels qui marchent), le premier essai n’était pas du tout probant, j’ai mis 1 semaine à réussir à me soigner. Mon corps était trop habitué aux médicaments et aux toxines que je lui faisais ingérer, il était déprogrammé.

Pour le reprogrammer il faut mettre de nouvelles habitudes en place et surtout tenir bon ! Le deuxième essai était déjà beaucoup plus concluant, 4 jours et maintenant au bout de 2 jours les symptômes disparaissent et surtout je suis beaucoup moins malade qu’avant. Pourquoi? Parce qu’au lieu de « terrasser » mon corps avec des médicaments qui détruisent aussi bien les bonnes bactéries que les mauvaises, j’aide les bonnes bactéries à lutter contre les mauvaises, et ça change tout !

Avez-vous déjà testé le ginseng ? Quel remède naturel utilisez-vous pour lutter contre la fatigue hivernale ?

Rendez-vous sur Hellocoton !

Quand elle ne rêve pas de sauver l’Humanité, Blandine adore boire des tisanes, manger du bon chocolat, rire et papoter avec quelques amis.